Camping Isis en Cévennes
Camping Isis en Cévennes : Français Camping Isis en Cévennes : Anglais Camping Isis en Cévennes : Allemand Camping Isis en Cévennes : Hollandais Camping Isis en Cévennes : Danois Camping Isis en Cévennes : Italien
Accueil > Français > Activités > Sites naturels et curiosités     Réduire l'entête Afficher l'entête
Image de fond
Loading... Réduire Lire la suite

Sites naturels et curiosités Sites naturels et curiosités

Le camping se trouve à proximité immédiate de grands sites naturels et historiques comme : la Grotte des Demoiselles, le Cirque de Navacelles, le Mont Aigoual, le Lac du Salagou, Lodève, Clermont l’Hérault…

Réduire Lire la suite


À moins d’une heure de route d’Isis en Cévennes

Dans les "Garrigues"
- Grotte des Demoiselles
- Le Pic Saint Lou

Sur les Causses
"Les causses sont de vastes plateaux calcaire jurassiques du sud du Massif central (entre 600 et 1250 mètres d’altitude) situés entre Millau (Aveyron), Lodève (Hérault) et Florac (Lozére) ils sont entaillés de gorges profondes parfois resserrées en canyon, et de vallées s’élargissant en vallons que les rivières ont creusé dans leur masse."

- Le causse de Blandas

- Le Causse du Larzac

- Le Causse Méjan

Dans les Cévennes
- Le Mont Aigoual
- Le Parc National des Cévennes
- L’Aven Armand
- L’Abîme de Bramabiau
- Les Gorges de la Jonte
- Les vallées du Bonheur et du Trévezel

Et, un peu plus loin : à +/- moins 2 heures de route d’Isis en Cévennes
- La Camargue
- La plaine viticile

- Le littoral

  • Grotte des Demoiselles

La grotte des demoiselles est une véritable cathédrale des abîmes, elle est équipée du premier funiculaire touristique souterrain d’Europe qui rend l’accès facile au plus large public. Les enfants l’adorent !. Grand site géologique du sud de la France ;
Proposée, en 2007, au classement du Patrimoine Mondial de l’UNESCO, par le Ministère de l’écologie et du développement durable ;
Classée 3 étoiles "vaut le voyage" par le Guide Vert Michelin et dans tous les guides touristiques.
Grotte des Demoiselles camping IsisVous serez serez impressionnés par les dimensions de sa "cathédrale" (52 mètres de hauteur, 80 mètres de largeur et 120 mètres de longueur), puis par l’extraordinaire richesse de sa décoration.

Pratique :
La grotte des Demoiselles est ouverte toute l’année
34190 Saint Bauzille de Putois. Tel : +33 (0)4 67 73 70 02 ; Fax : +33 (0)4 67 73 32 32
Crédit texte et Plus d’infos sur la grotte des Demoiselles

  • Cirque de Navacelles

« Cirque grandiose au coeur des Gorges de la Vis qui séparent le causse du Larzac du causse de Blandas, Navacelles coupe le souffle à celui qui le découvre tout à coup, faille vertigineuse éventrant le causse silencieux et infini. »
Georgette Milhau
Classé "grand site de France" depuis 1972, Le cirque de Navacelles attire chaque année quelques 300000 visiteurs ! Son canyon, creusé par la rivière Vis, offre un spectacle grandiose séparant par de profondes gorges les plateaux calcaire de Blandas et du Larzac.
Ce spectacle que la nature à mis plus de 2 millions d’année à nous préparer est incontournable et, pour l’apprécier à sa juste valeur, il faut respecter quelques consignes :
- S’il fait trop chaud : attendre sagement dans l’eau fraiche de la Vis (dans une de ses cascades de préférence)
- S’il fait trop froid : il faut bien se couvrir !

Plus d’infos sur le cirque de Navacelles via Wikipedia

  • Les caves de Roquefort

Elles sont situées dans le Massif central sur le Causse du Larzac, département de l’Aveyron dans le Parc naturel régional des Grands Causses sur la commune de Roquefort-sur-Soulzon.
Rocquefort Papillon camping IsisLes caves de Roquefort sont, à l’origine, des grottes naturelles créées par l’effondrement du plateau calcaire du Combalou, en bordure des Grands Causses. Sur deux kilomètres seulement, une gigantesque fissure a donné naissance à des grottes et à des failles appelées « fleurines » qui, aujourd’hui encore, assurent une ventilation parfaite des caves aménagées par l’homme dans la roche.
Cette situation particulière donne naissance à un fromage appelé Roquefort dont la saveur est reconnue.
Certaines caves peuvent être visitées, notamment celle du roquefort Société, du roquefort Papillon, ou du roquefort Gabriel Coulet.
"Recette" et Technique du fromage Roquefort :
Les brebis "Lacaunes"paissent entre 750 et 1100 mètres, une altitude où les herbages présentent les meilleures qualités, elles sont traites matin et soir (elles donnent environ 150 litres de lait chacune, de novembre à juin).
Le lait des brebis est caillé, découpé en tout petits dés, selon des méthodes issues des traditions fromagères du Pays de Roquefort.
puis ensemensé par le penicillium roqueforti, que l’on receuille dans le pain de seigle. (c’est lui qui donnera sa personnalité au Roquefort).
Aprés mise en forme, le fromage est égoutté et salé, 2 jours sur une face et 3 jours sur l’autre.
Placés sur chant et sur des travées de chêne, au coeur des caves parcourues par les "failles fleurines", le Roquefort s’affine doucement durant 150 jours en moyenne.

Aigoual camping Isis

  • La Couvertoirade :

"La Couvertoirade constitue dès l’origine pour les Templiers un centre d’exploitation agricole. Ils cultivent sur ses terres du blé, élèvent des chevaux (pour la guerre) et des ovins (pour la viande, les peaux, le lait). Un village se crée lentement autour du château, encore visible de nos jours.
En 1312, l’ordre du Temple est dissout. L’ensemble de leurs biens revient aux Hospitaliers qui deviennent les nouveaux maitres de La Couvertoirade. La bourgade compte 135 feux en 1328, soit environ 800 personnes.
Au milieu du XIVe siècle, les "Routiers" (des brigands de grand chemin) …."
"Le nom de Cubertoirata apparaît dès le XIe siècle lors de la délimitation des territoires appartenant à l’abbaye de Gellone, à Saint-Guilhem-le-Désert.
Village fortifié Templier qui fût, dès le XIIe siècle le départ de nombreuses croisades saintes vers l’Orient.

Plus d’infos sur la Couvertoirade via Wikipedia

  • La Cavalerie : son histoire selon Wikipédia

"Situé au nord du plateau du Larzac, LA CAVALERIE a été crée au XIIe siècle par les Templiers de la commanderie de Sainte-Eulalie, installés sur le plateau du Larzac dès 1152. Cavalaria en occitan, désigant les chevaliers du Temple ! Ces derniers s’installent d’abord à un kilomètre et demi du village actuel, en bordure de la route principale qui traverse le Larzac, appelée "cami romieu", la route des pèlerins au lieu-dit Lestrade…".
"Les Templiers puis les Hospitaliers ont exploités les ressources agricoles de ce territoire via le travail des paysans de l’époque. Une commanderie fut fondée pour les Templiers au douzième siècle dans laquelle s’est développé le bourg chef lieu de la commune actuelle comme en bien d’autres endroits. Elle a été fortifiée par les Hospitaliers au quinzième siècle. Les fortifications ont subi d’importantes dégradations pendant les guerres de religion."

Plus d’infos sur la Cavalerie via Wikipedia

  • Sainte-Eulalie-de-Cernon

Sainte-Eulalie-de-Cernon est située dans la vallée du Cernon, tout près de sa source, au fond d’une vallée en reculée entaillant le plateau du Larzac.
Son Histoire selon Wikipédia :
Occupée dès le néolithique : nombreux dolmens, tumulus, occupation gallo romaine (temple de Puech Caut Ier siècle après J-C). Cette occupation gallo romaine est à mettre en relation avec la forte activité économique des ateliers de poteries sigillées de la Graufresenque près de Millau et de la présence toute proche de la voie romaine reliant ce site à la Via Domitia dans le Languedoc."

Plus d’infos sur Sainte-Eulalie-de-Cernon via Wikipedia

  • L’Hospitalet du Larzac

4ème village Templier à ne pas manquer. La commune est située au cœur du Larzac, sur la N 9, à 28 kilomètres de Millau, en bordure de l’A 75.

L’Hospitalet tient son nom et son origine d’un hôpital que le vicomte de Millau, Gilbert ou Guibert fonda en 1108 sur le Larzac.
En 1174, Alphonse II d’Aragon fait donation de l’hôpital à Jean, prieur du monastère de Cassan au diocèse de Béziers, l’’église Saint-Étienne-du-Larzac appartenait au monastère de Gellone depuis le XIe siècle, et le Rouquet, et le mas Trinquier relevaient des Templiers depuis 1158. Les prieurs de Cassan restent les seigneurs de l’Hospitalet de 1174 à 1789.
La siège de la paroisse était à Saint-Étienne-du-Larzac, dont l’église en ruines existe encore à un kilomètre du Rouquet, sur la commune de Sainte-Eulalie-de-Cernon, et la paroisse dépendait du monastère de Gellone. Il existait alors une chapelle à l’Hospitalet pour le service de l’hôpital…"

Plus d’infos sur L’Hospitalet du Larzac via Wikipedia

  • Le Viala-du-pas-de-Jaux

Pour parfaire votre circuits des villages Templiers : il se situe aussi sur le plateau du Larzac, à 20 kilomètres de Saint-Affrique et à 35 kilomètres de Millau.

Le Viala-du-Pas-de-Jaux fut acquis par donation à l’ordre religieux des Templiers dès 1150. C’était alors un domaine agricole important, au milieu duquel se trouvait un ensemble d’habitations et de défenses rattaché à la Commanderie de Sainte-Eulalie-de-Cernon. Vers 1430, les habitants du village obtiennent le droit d’ériger une tour-grenier pour se protéger des pillards, Sainte-Eulalie-de-Cernon étant trop éloignée.
La Tour hospitalière XVe siècle : La plus haute et la plus importante tour-grenier du Larzac, 27 mètres de haut, couronnée d’un mâchicoulis. Un logis des chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem jouxte la tour. Au sommet, panorama à 360 degrés sur le Larzac.

Plus d’infos sur Le Viala-du-Pas-de-Jaux via Wikipedia

  • Mont Aigoual

Mont Aigoual camping Isis

  • L’Abîme de Bramabiau

L’Abîme de Bramabiau, site Naturel classé, est une cavité naturelle où la rivière du Bonheur fait surface par une diaclase de 70 mètres de haut après son parcours à travers d’immenses roches souterraines.
Le ruisseau du Bonheur prend sa source près du col du Serreyrède, cours presque cinq kilomètres avant de plonger sous la terre et de se diviser en plusieurs rivières qui refont surface quelques kilomètres après et prennent le nom Bramabiau : « brame-biâou » qui signifie « boeuf qui brame » en occitan.
L'Abîme de Bramabiau
Découvert en 1884 par Edouard-Alfred Martel, célèbre spéléologue français, l’Abîme fut traversé avec succès en 1888. Cette date marque la naissance de la spéléologie moderne en France.
L’abîme de Bramabiau fût aménagée pour des visites touristiques quelques décennies plus tard en 1925.
En 2006 de nouveaux et important aménagements ont étés réalisés permettant un circuit d’un kilomètre accessible à tous.
Pour la visite, pensez à vous couvrir car, la température comme dans toute grotte avoisine les 10 degrés toute l’année !.

Sources : Wikipedia.
Plus d’infos sur l’abîme de Bramabiau

  • Les vallées du Bonheur et du Trévezel

A Saint Sauveur Camprieu sur le massif de l’Aigoual.
"Deux petites rivières, le Trévezel et le Bonheur ont creusé bien différemment leur vallée. Prenant leur source sur le versant océanique du Mont Aigoual, à 2 km l’une de l’autre, elles façonnent leur lit sur le plateau de Camprieu pour enfin se réunir à 10 km en aval de Villemagne. Sur le bonheur, un lac a été aménagé en amont du village. Des empreintes de dinosaures sont visibles sur le plateau à la perte du Bonheur et au Puech de Bramabiau." Source : OT Valleraugue

  • Le Lac du Salagou : la région de Clermont l’Hérault et Lodève
    • Le lac du Salagou

Le lac est un site touristique magnifique où l’on peut pratiquer outre la baignade et la randonnées pédestre ou VTT, quelques activités nautiques.
L’ histoire du Lac du Salagou remonte aux années 50 avec un projet de barrage, qui devait créer d’une part une réserve d’eau qui favoriserait une diversification des cultures (la viticulture devenant surproductive) et d’autre part régulariser les crues de l’Hérault.
Les travaux débutèrent en 1964 pour se prolonger jusqu’au début de 1969.
Alors qu’on pouvait penser, en 1968, qu’il faudrait des années pour que la cuvette de l’Escandorgue se remplisse, un seul très gros orage la combla à moitié en mars 1969. D’autres précipitations remplirent presque totalement la cuvette en quelques mois, donnant raison aux calculs des ingénieurs.
Le Lac du Salagou camping IsisLe lac a ennoyé une partie des communes de Clermont-l’Hérault à l’est, Liausson au sud, Octon à l’ouest, et Celles au nord. Le niveau de l’eau est à environ 140 m d’altitude. Il fait 7 km de long avec un périmètre de 28km et des profondeurs allant jusqu’à 45m
Le Lac du Salagou est aussi très intêressant pour sa géologie : le bassin du Lac tire sa beauté de son sol unique, la ruffe, combinaison de sédiments argileux et d’oxydes de fer. Ces roches sédimentaires sont datées du Permien (— 280 millions d’années). C’est le résultat d’un dépôt en milieu aquatique d’eau douce calme. On peut y observer d’anciennes empreintes de Thérapsides (à la Lieude).
Ici ou là, vous trouverez des coulées et cheminées basaltiques, témoins d’activités volcaniques anciennes, mais intenses.

Source texte +image : Wikipedia

    • Clermont l’Hérault

avec le château féodal des Guilhem qui est l’un des plus importants et des mieux conservés du Languedoc ; il occupe une situation stratégique sur un plateau "le Pioch Castel" qui domine d’une part la vallée de l’Hérault, d’autre part le défilé où passe la route de Bédarieux.
Clermont l'Herault camping Isis
La construction de cet imposant château fort est généralement attribuée au premier membre connu de la famille Guilhem, mentionné en 1130 en tant que seigneur de Clermont. (marché de Clermont l’Hérault : Mercredi the Wednesday morning weekly marke).
GB : The castle :
This fortified castle dating from feudal times occupies a strategic position on the "Pioch Castel", a plateau which dominates on one side the Herault valley and on the other side the gap through which passes the Bedarieux road.
The construction of this imposing fort is usually attributed to the first known member of the Guilhem family mentioned in 1130 as being the ruling lord of Clermont. It’s one of the most important and best preserved feodal castles in the Languedoc.

Source texte+ image : Ot Clermont l’Hérault

    • Lodève

Son Histoire : Lodève était la capitale d’une tribu Volque (les Lutevani), puis devient la cité romaine Luteva (connue encore sous le nom de Forum Neronis). L’oppidum de Luteva constitue un des centres de peuplement de la Celtique méditerranéenne. La cité est élevée au rang de colonie latine. Elle est l’une des villes-étapes sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle par la route d’Arles. Cette cité, épiscopale jusqu’à la Révolution, est un des centres textiles royaux sous Louis XV avec l’une des deux seules manufactures de tapisseries royales, l’autre étant la Manufacture des Gobelins à Paris.
Monuments et lieux touristiques
Cathédrale de Lodeve camping Isis* La cathédrale Saint-Fulcran de Lodève du XIIIe siècle.
* Le musée Fleury (maison natale du cardinal de Fleury). Ce musée municipal, installé dans l’hôtel de Fleury où résidait l’ancien ministre de Louis XV, comporte une partie archéologie et minéralogie ainsi qu’une partie consacrée aux Beaux-arts. Il sert ainsi d’exposition à une collection privée comportant des tableaux de Caillebotte, Courbet, Maurice de Vlaminck... Il possède un nombre important d’œuvres de Paul Dardé. Il y est organisé tous les étés des expositions de peintures.
* Le monument aux morts pacifiste réalisé par le sculpteur Paul Dardé.
* La halle Dardé début 19ème
* La manufacture de tapis de la Savonnerie faisant partie du Mobilier national.
* L’ancien palais épiscopal et actuel Hôtel de Ville.
* La façade de l’hôtel de la Paix rénovée comme en début des années 1900.
* L’église Saint Pierre de style néoclassique avec fronton triangulaire en façade et coupole à la croisée du transept .
* Le Temple du Bouddhisme tibétain inoguré en 2008 par le Daïla Lama se trouve également à Lodève.

Source texte +image : Wikipedia