Camping Isis en Cévennes
Camping Isis en Cévennes : Français Camping Isis en Cévennes : Anglais Camping Isis en Cévennes : Allemand Camping Isis en Cévennes : Hollandais Camping Isis en Cévennes : Danois Camping Isis en Cévennes : Italien
Accueil > Français > Le domaine > Politique environnementale et tourisme durable     Réduire l'entête Afficher l'entête
Image de fond
Loading... Réduire Lire la suite

Politique environnementale et tourisme durable Politique environnementale et tourisme durable

  • Abeille dans le camping Isis
  • Herbes folles au Camping Isis en Cevennes
  • Les seringas du camping Isis en Cevennes
  • seringa et scarabé au camping Isis
  • Bruyéres au camping Isis en Cevennes
  • Criquet au camping Isis en Cevennes
  • Fleur de rose au camping Isis
  • Fleur jaune immortelle au Camping Isis
  • Fleur mauve camping Isis
  • Fleur violette camping Isis
  • Fleur violette camping Isis
  • Camping Isis signataire de la charte Européenne du tourisme durable

Le respect de l’environnement et de la biodiversité ont toujours étés au coeur des préoccupations du camping aujourd’hui reconnu par le label national "Clef verte", et signataire de la "Charte Européenne du tourisme durable"

Réduire Lire la suite

- Notre politique environnementale : Paysages, faune, flore, eau, déchets, énergie...
- Notre politique "tourisme durable" : Accessibilité, et accueil d’un public extra commun.
- Bilan Carbone : Voyageons, bougeons…
- Tri et recyclage des déchets toujours bon de savoir…
- La Charte Européenne du Tourisme Durable
- Quelques liens vers des sites web remarquables

PDF - 7.9 Mo
Préconisations Charte Paysagère FNHPA

Situation :
Le terrain de camping Isis en Cévennes a été aménagé dès 1975 (et successivement étendu en 1976, 1981 et 2008) sur d’anciens vergers. Lors de la restructuration de nos emplacements, nous veillons à laisser ouverts de grands espaces, nous choisissons aussi des essences qui rappellent l’utilisation antérieure du terrain avec des fruitiers pour le plus grand plaisir des enfants, des oiseaux et des hérissons !

Le camping est bordé au sud et au nord par des espaces ouverts (prairie fauchée), à l’ouest par la montagne boisée, et à l’est par un canal, le petit fleuve Hérault et notre petite ’île "sauvage et mystérieuse" sur laquelle de nombreux animaux des bords de rivières trouvent gîte.

Fleur d'églantier au camping Isis en Cevennes

Paysage
L’activité de camping a peu d’impact sur le paysage : nos bâtiments pour lesquels nous privilégions des matériaux locaux ou recyclables : le bois, la pierre, le fer, sont discrets et dissimulés été comme hiver par une végétation variée.

Flore :
La diversité végétale y est plus importante que dans une prairie ou un verger.
Aucune utilisation de pesticides : le sol, et par conséquent les nappes, y sont moins pollués que par une exploitation agricole classique.
Les arbres d’essences locales pour la plus part sont choisis pour leur bon enracinement ou leur petite taille qui les dispense d’élagages draconiens.
Les arbustes eux aussi sont laissés "en liberté" car, nous leur donnons la place de s’épanouir entre les emplacements.

Un scarabé au camping Isis en Cevennes

Faune :
Les très nombreux arbres et espaces ouverts sont les lieux privilégiés des oiseaux que nous pouvons voir en très grande variété sur le domaine et le long des berges de l’Hérault. La faune profite aussi de l’absence d’épandage de produits toxiques.

L’eau :
Ce domaine a, depuis l’antiquité, eu une vocation agricole car la terre y est riche et l’eau abondante.
Le camping consomme de grandes quantités d’eau, qui sont épurées par un systèmes d’assainissement autonome (fosses septiques et champs d’épandage refait à neuf en 2008).

Gestion des déchets :
- Les déchets ménagers sont collectés par notre communauté de communes.
- Les emballages recyclables par un syndicat mixte (le Symtoma).
- Les végétaux et autres biodégradables sont compostés sur le domaine.

L’énergie :
Outre le fait que nous sommes heureux de pouvoir (une partie de l’année tout du moins) utiliser l’électricité renouvelable de notre petite centrale hydroélectrique, nous utilisons de plus en plus les fameuses ampoules économiques,
nous préchauffons une partie de l’eau des sanitaires par du solaire, nous chauffons notre bar-restaurant au feu de bois (en inter-saison !)

Abeille dans le camping Isis

Impact sociaux-culturels et économiques :
L’économie de notre région, industriellement sinistrée, repose désormais en partie sur le tourisme ; nos hôtes, actuels et futurs, contribuent à cette économie directement par leurs achats ou leurs pratique d’activités sportives, culturelles et gastronomiques et indirectement par nos investissements, nos impôts, notre équipe…
Les richesses que vous amenez contribuent à améliorer la qualité de vie de nos concitoyens ; Nos élus, sont aussi de meilleure volonté pour préserver et mettre en valeur notre petit patrimoine, les paysages, les sentiers de randonnée, la qualité des eaux des rivières…

Sensibilisation :
Nous ne manquons pas d’occasions, lors de randonnées pédestres, d’animations pour les enfants, ou à l’accueil, de rappeler à quel point il est important de respecter les espaces « naturels », la faune, la flore, ou l’eau.

Nous œuvrons au quotidien dans le respect de l’environnement mais, sommes conscients que beaucoup d’efforts restent encore à faire pour laisser à nos enfants une planète belle à vivre.


Présentation du camping et de notre politique "tourisme durable"

Existe t-il de meilleure situation que celle des vacances pour se côtoyer ?
le camping : cet espace de nature et de détente sans limite bétonnée constitue le cadre idéal pour les rencontres : celles que nous ne faisons que rarement dans notre quotidien, trop souvent isolés dans notre maison, notre appartement, notre foyer, notre "centre" , notre quartier de grande ville…
Soyez tous les bienvenus, avec le sourire pour préserver la convivialité des lieux :
- Pour les personnes dont la mobilité est réduite : certains de nos sanitaires sont adaptés à votre situation, les chemins sont stabilisés, les services (accueil, restaurant, bar , alimentation, terrain multisport, plage de la piscine, approche du SPA, salles des réunions) vous sont accessibles (attention : pas d’appareil de mise à l’eau SPA et piscine)
- Pour les personnes malvoyantes, les oiseaux du domaine répètent pour vous, et à longueur d’année, des concerts extraordinaires (certains sanitaires sont aussi pratiques : cabines très lumineuses, spacieuses…) vous apprécierez également nos auditions gratuites de musique classique dans notre petite chapelle romane.
- Pour les personnes malentendantes : cela fait plus de 35 ans que nous ne taillons pas nos arbustes, nos arbres sont splendides, notre bar et restaurants sont décorés de créations artistiques bref, nous attachons une grande importance au "beau" quant aux Cévennes….
Puis, vous ne serez pas embêtés par nos haut-parleurs (de toute façon, il n’y en a pas à l’extérieur !)
- Pour les personnes qui ont des difficultés mentales, si vous vous perdez, pas de soucis, vous trouverez toujours une bonne âme pour vous assister et, nos petits panneaux simplifiés vous y aideront aussi.
- Pour les personnes qui n’ont pas l’habitude de sortir des villes : rassurez vous, cela se passe généralement bien et, si vous vous sentez nerveux, sachez qu’il y a de grands espaces pour courir voire chanter à tue tête puis, Montpellier ou Nîmes ne sont qu’à 1 heure de route.
- Pour tous sachez que le camping saura s’adapter, à vous ses seules limites étant fixées par le respect mutuel, le respect de la nature, le respect des lieux et de son environnement. Nous sommes par ailleurs prêts à recevoir toutes suggestions pour améliorer l’accueil d’un public "extra commun".


Tri et recyclage des déchets

Depuis plus de 20 ans, nous invitons nos hotes à trier leurs déchets : le verre et le compostable, et depuis la mise en place des autres filières : les papiers, les plastiques et autres emballages.


La Charte Européenne du Tourisme Durable

Dont le camping Isis est signataire !
Une juste reconnaissance car les campings sont, par essence, respectueux des lieux qu’ils occupent :
- La nature, le plein air, sont leur capital
- Si nous cessons notre activité, ce ne seront pas des tonnes de béton que nous laisserons mais, tout au plus quelques petits bâtiments et des routes goudronnées qui disparaîtrons vite (le goudron est un excellent engrais !)
- Le cycle des mobilhomes est dorénavant bouclé : nombre de fabriquant veillent à n’utiliser que des matériaux recyclables.
- De plus, du fait de la mixité sociale de notre clientèle et de nos "grandes capacité" d’accueil nous détenons une situation privilégiée pour sensibiliser nos concitoyens à des pratiques écologiques.
- Nos clients résidant en moyenne plus de 8 jours ne sont pas de simples consommateurs de paysages, ils prennent le temps de savourer les lieux et limitent ainsi les déplacements d’hôtel en chambres d’hôtes.
En camping ce n’est pas du surfing !
- Certains optent pour le confort d’une location de chalet ou de mobilhome mais beaucoup se contentent d’un simple emplacement de sans électricité et avec des sanitaires communs moins gourmands de ce fait en énergies et eau.
- Les nuitées en plein air, les espaces ouverts ou boisés permettent à nos visiteurs citadins d’approcher cette nature souvent inconnue : les bruits de la nuits, les insectes très présents ou le chant des oiseaux au petit matin sont autant de sensations extra-ordinaires propices à l’élévation des esprits.
- …
C’est bien connu : on protège ce que l’on aime…

Chenille au Camping Isis en Cevennes {JPEG}

- De part nos origines cévenoles nous sommes de "grands moralistes" prêcheurs de bonne conduite.
- De par nos origines étrangères nous sommes conscients de la fragilité de ce pays cévenol
- De part notre fibre artistique nous ne pouvons que l’admirer et le respecter…

La monaie du pape au Camping Isis {JPEG}

Nous sommes heureux de permettre à des milliers de familles, à des centaines de citadins, à des dizaines d’enfants de cités défavorisées, de pouvoir se délecter eux aussi de la splendeur de nos paysages ou de la douceur de la vie méditerranéenne ensoleillée.
La nature est généreuse et ses ressources sont inépuisables pour qui sait les respecter.
Le moment des vacances, des voyages loin du quotidien n’est-il pas le plus propice à l’ouverture des consciences ?
Notre challenge est de taille mais, il faut faire vite sans se limiter à une élite déjà convaincue notre planète n’en peut plus ! AGISSONS !!!

Voici la présentation de cette charte :

- Les dates clés :
- 1987 : Rapport de Brundtland.
- 1992 : Sommet de la Terre à Rio de Janeiro.
- 1993 : Rapport "Loving them to death ?".
- 1999 : Présentation officielle de la Charte.
- En 1993, sur commande de la Fédération des Parcs naturels européens, le rapport au titre choc "Loving them to death ?" (difficilement traduit en français par "Passion fatale") préconisait l’élaboration d’une "charte européenne pour la pratique d’un tourisme durable dans les espaces protégés".
La rédaction de cette "Charte Européenne du Tourisme Durable dans les espaces protégés" a été confiée par EUROPARC* à la Fédération des Parcs Naturels Régionaux de France.
Elle a été élaborée entre 1995 et 1998 avec l’appui d’un comité de pilotage européen représentant des organismes du tourisme et de l’environnement.
Dix parcs pilotes européens, dont le Parc national des Cévennes, ont également participé à ces travaux.
La charte a été présentée officiellement le 8 avril 1999 à Lille.
- Un objectif précis :
Répondre aux enjeux des territoires protégés en offrant la possibilité de concilier "tourisme" et "protection de l’environnement", en oeuvrant pour un tourisme respectueux, (sur le long terme), des ressources naturelles, culturelles et sociales de l’espace protégé, porté par les acteurs de l’espace protégé et facteur de développement économique et d’épanouissement pour les personnes qui vivent, travaillent ou séjournent dans l’espace protégé.
- Une vision définie en douze principes :
Cette charte reprend à son compte les principes du développement durable appliqués au tourisme dans les espaces protégés et déclinés dans les trois domaines, environnemental, socio-culturel et économique, avec comme stratégie globale, l’implication de tous les acteurs du tourisme dans le cadre de multi-partenariats.
# Reconnaître que les parcs d’Europe font partie de notre patrimoine, et qu’ils doivent être préservés pour les générations présentes et futures.
# Développer et gérer le tourisme de façon durable tout en considérant les besoins de l’environnement, des résidents, des opérateurs touristiques et des visiteurs.
# Faire participer tous ceux qui sont directement concernés par le tourisme.
# Rédiger et mettre en place une stratégie et un plan d’action pour le tourisme durable.
# Offrir aux visiteurs une expérience de haute qualité pendant leur visite.
# Créer des produits touristiques spécifiques pour la découverte de l’espace protégé.
# Informer efficacement les visiteurs de la valeur spécifique du territoire.
# Diffuser la connaissance de l’espace protégé parmi les opérateurs touristiques.
# Faire en sorte que le tourisme n’affecte pas la qualité de vie des résidents.
# Protéger et valoriser le patrimoine naturel et culturel, au bénéfice et grâce au tourisme.
# Apporter des bénéfices à l’économie locale grâce au tourisme.
# Gérer les flux touristiques de manière à réduire les impacts négatifs.
- Un document cadre structuré en trois volets :
# Le premier, applicable aux gestionnaires des espaces protégés, engage les Parcs naturels volontaires sur une stratégie et un programme d’actions de 5 ans en application de ces principes. Le certificat décerné par EUROPARC* est donc valable pour une durée de 5 ans.
# Le deuxième, applicable aux entreprises touristiques volontaires du territoire les engage sur une stratégie et un plan d’actions de 3 ans.
# Le troisième est applicable aux tours opérateurs et autocaristes qui organisent des voyages dans le territoire du Parc sans forcément y résider. Les conditions de signature de la charte par cette troisième catégorie d’acteurs du tourisme ne sont pas encore précisées à ce jour.
- Des avantages pour l’espace protégé :
# La mise en œuvre concrète de la notion de développement durable.
# Une démarche de progrès sur la globalité du territoire.
# Une structuration de partenaires touristiques privilégiés du PNC, qui deviennent des "ambassadeurs" des valeurs Parc auprès des visiteurs.
# Une image positive pour les partenaires impliqués, dans la mesure où cette démarche est pilote au niveau européen.
- Des avantages pour l’entreprise touristique :
# Etre distinguée au niveau européen et faire reconnaître ses engagements, utiliser l’image et le logo du Parc.
# Intégrer un réseau et profiter de sa dynamique, mutualiser et capitaliser son expérience au moyen de rencontres, d’échanges et de formations collectives.
# Bénéficier d’un accompagnement technique et financier individualisé dans le cadre de la démarche de progrès, avoir une approche globale de son entreprise.
# Améliorer la qualité de son offre : en la qualifiant, en s’insérant mieux dans l’organisation du territoire, en communiquant sur le Parc.
# Développer de nouvelles opportunités commerciales : en ciblant les clientèles et en observant leurs évolutions, en développant une offre hors saison, en travaillant en partenariat sur du montage de produits.
# Rationaliser ses charges : en optimisant la gestion de l’eau, de l’énergie, en adoptant des techniques de gestion environnementale.
- Des résultats :
- En Europe :
En 2004, 23 parcs européens sont signataires de cette charte parmi lesquels on retrouve 7 parcs français dont le Parc national des Cévennes qui a signé en 2002.
5 parcs sont candidats à la signature en 2005.
Le Parc national des Cévennes est le premier Parc en Europe a s’être lancé dès 2003 dans l’agrément d’entreprises touristiques sur son territoire.
* EUROPARC, la Fédération européenne des espaces naturels protégés.


Quelques liens vers des sites web remarquables

- "L’association « l’Arbre aux Abeilles » fondée le 27 mai 2008 a pour objet officiel : « Entreprendre des actions de communication, de recherche et de création à partir des savoir faire traditionnels liés aux ruches troncs. »
Ses objectifs et actions en cours ou en projet concernent en premier lieu la conservation de l’abeille noire, telle qu’elle subsiste de manière remarquable dans les montagnes où nous intervenons.

Ruches Tronc photo : Y Elie

Cela va de pair avec la restauration et le repeuplement des ruches troncs qui sont ici l’habitat traditionnel de cette abeille noire. Et cela implique bien sûr des opérations apicoles proprement dite, élevage, expériences, etc.
Ces actions de conservation sont orientées vers le présent et l’avenir, elles englobent tout une gamme de démarches de communication, de partage de connaissances vers tout type de public. Voyageurs, enfants, personnes âgées, apiculteurs..."